D'un café plus vrai que nature

Publié le par La Plume de Chalifert

Claudine-Maillet-accueil2.jpg
D'un café plus vrai que nature
Où convivialité rime avec générosité
 
Tout d’abord, ayant aiguillonné votre curiosité dans ma chronique précédente, je me dois de vous informer de la réponse que, piqué au vif, notre maire Laurent Simon, a bien voulu apporter à ma question.
Non, il n’y aura pas de miel à Noël par suite du décès de toutes les abeilles de nos cinq ruches, dû aux rigueurs de l’hiver 2012-2013. Malgré tous les soins qui leur ont été prodigués, mais n’ayant pu tenter le bouche à bouche, les abeilles ont péri sans délivrer leur miel . Elles seront sans doute remplacées par des essaims neufs au printemps prochain.
Ce miel aurait pu, sans aucun  doute, figurer parmi les produits locaux offerts à la gourmandise des Chaliférois et autres passants dans le Café Nature. Nous attendrons !
Depuis son ouverture en septembre, ce joli café, tenu avec gentillesse et savoir-faire par Claudine Maillet, ne désemplit pas.
Que ce soit pour le casse-croûte du matin pour les travailleurs des chantiers locaux ou extra-muros, pour le petit café de la matinée, moment de détente pour certains habitants, il y a toujours du monde au Café Nature et sur sa terrasse ombragée qui sera bientôt étendue.
A l’heure du déjeuner, y reviennent les travailleurs des chantiers auxquels sont servis de délicieux sandwiches ou salades composées.
L’après-midi certains aiment y prendre une tasse de thé dans le joli décor aux tons pastels dont le gros-œuvre a été, ne l’oublions pas, fabriqué de toutes pièces par les agents techniques de notre village. Le blog de Nicolas (clic) en témoigne.
A l’heure du goûter, ce sont les mamans et les enfants qui s’y arrêtent pour boire un chocolat ou croquer quelque friandise, et, à l’heure de l’apéritif, nombreux sont ceux qui s’y retrouvent.
C’est également un lieu de convivialité qui a permis à certains de sortir de leur solitude, car on peut venir échanger ou simplement s’y reposer… en consommant.
Claudine Maillet, inspirée par un exemple belge (mais cela existe aussi en France), a décidé de lancer "le café suspendu".
Il s’agit d’un acte de générosité volontaire qui permet aux moins argentés, de recevoir gratuitement le café payé par un précédent client.
« Je prends un  café, j’en paye deux » le second étant suspendu jusqu’à consommation par une personne qui ne peut se l’offrir ou à laquelle il manque « l’euro d’appoint ».
Actuellement, 35 cafés sont ainsi en attente de consommateurs. Bien entendu un seul ne peut boire tous les cafés suspendus ! Cela le rendrait trop nerveux !
Répondant à tous les critères de sélection, le Café Nature de Chalifert a récemment obtenu le label "Bistrot Nature" (clic) délivré par le Conseil Général de Seine-et-Marne.
L’un de ces critères étant la licence IV, je me permettrai de rappeler à nos concitoyens et autres passants et passantes que « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé… etc. »
La plume  
             
 Terrasse-ombragee-2.jpg
 
 
 

Commenter cet article

IMyrtille 20/11/2013 19:28

Désolée chère Plume, pour la dépopulation des abeilles de votre commune! Mais absolument ravie qu'il existe encore des jeunes générations qui fassent revivre ces lieux de convivialité qu'étaient
les cafés du village et que des séniors s'impliquent dans leurs restaurations. Et c'est vraiment dommage que cette année la douceur du miel ne fasse pas partie des gourmandises du terroir que les
passants, les touristes ou simplement les clients de ce café nature, pourraient acheter ou même déguster s'offrant ainsi un café ou thé ou chocolat plus gourmand.
Bravo pour cette initiative généreuse de café en suspend payé d'avance,je souhaite que par l'information que vous faites passer dans cette chronique Chaliferoise, le nombre de cafés en attente soit
dégustés par qui en a vraiment besoin et ose le demander.
C'est vrai que dans un village tout le monde se connait!