De l'utilité d'un site Internet pour une commune

Publié le par La Plume de Chalifert

Chenille.jpg

Ce n'est pas pour faire leur propre publicité que les sites internet communaux existent, mais pour faciliter la vie des habitants.

En dehors de leur ouvrir, par les liens qui leur sont proposés, les sites gouvernementaux qui peuvent les aider dans leurs démarches, ces sites informent la population sur les événements à venir, mais leur permettent également de participer, s'ils le souhaitent, à la vie de la commune.

Un exemple : les dates des conseils municipaux sont postées à l'avance et les ordres du jour indiqués. Si quelqu'un est plus particulièrement intéressé par une question en débat, rien ne l'empêche d'assister au conseil et de s'exprimer, ainsi qu'il est d'usage, en fin de session.

Le compte-rendu du conseil étant ensuite posté sur le site internet, il n'est point besoin de chercher le panneau d'affichage le plus proche de son domicile pour le consulter.

Par ailleurs, certaines mairies délivrent, si demande est faite par internet, les actes de naissance directement, sans que l'on ait besoin de se déplacer où d'adresser un courrier postal.

En dehors de ces informations infiniment utiles, l'on peut trouver sur ces sites des conseils de tous types concernant la vie de la ville ou du village.

Le beau temps revenant, certains seraient bien avisés de lire l'article relatif aux chenilles processionnaires, celles-ci ayant décidé de décimer certains arbres ou plantes, se souciant comme d'une guigne des régions où elles devraient normalement croître et sévir !

On peut regretter, concernant particulièrement le site de notre village, que les enfants qui ont remercié de façon si touchante notre maire pour son achat d'ordinateurs, ne figurent que sous forme de silhouettes sur la page d'accueil. Idem pour le centre aéré dont la salle de jeux est bien jolie, mais si vide !

Par ailleurs, la vie d'un village passe aussi par son église, et il est certainement agréable pour les personnes qui le souhaitent, de trouver l'heure de la messe de Pâques sur le site de la mairie !

Que diable, nous ne sommes plus au temps de Don Camillo et Peppone !

                                                                                 ***

Publié le 17 mars 2010

Commenter cet article