De la diversité de notre village

Publié le par La Plume de Chalifert

Ferme verte
Chalif'streets : des goûts et des couleurs
Il y a une quarantaine d’années les maires des communes avaient des cahiers des charges très stricts pour la construction des nouvelles maisons, et de ce fait n’autorisaient pas tout.
Ce doit encore être le cas aujourd’hui, mais, notre village n’étant pas classé, si on l’arpente d’Ouest en Est et du Nord au Sud, on découvre que les Chaliférois laissent libre cours à leur amour pour la couleur.
En effet, de plus en plus les façades, les volets ou les clôtures se teintent de rose, d’ocre, de jaune, voire de rouge vif ou de bleu lavande et de toutes les nuances de vert.
 
couleur1 Couleur2Couleur3Couleur5Couleur4
La ferme, qui a pourtant été construite au début du siècle dernier et peut-être même à la fin du 19ème, avait adopté, dans sa jeunesse, la chaude couleur de l’ocre que l’on rencontre dans les villes du midi de la France. L’architecte de l’époque était-il un précurseur ou un original alors que le style de la région Ile-de-France imposait plutôt des teintes grises ou blanches ?
Une autre caractéristique de Chalifert, village rural, rappelons-le, et qui ne peut être qualifié de "charmant", mais ayant un certain caractère, est la diversité des constructions dans une même rue. En effet, des maisons cossues en côtoient d’autres qui le sont un peu moins et certaines carrément modestes, et tout cela, en bonne intelligence.
Point de ghettos luxueux où le commun des mortels ne peut s’aventurer sans être suspecté, si tant est qu'il peut y pénétrer.
Si les portails tendent à se renforcer, c’est parce que, de plus en plus, ils sont automatisés pour le plus grand confort des habitants.
Même si l’on pourrait « Mieux vivre à Chalifert », nous n’avons pas trop à nous plaindre, quoique…
 
Ferme grise 
La plumeClipart image fourniture encrier plume
 
PS. Je vous avais bien dit que je vous en ferais voir de toutes les couleurs !
Publié le 16 janvier 2012
 
 
 
 
 

Commenter cet article

Eriam 21/05/2012 14:49

Merci de votre commentaire, Nicolas, qui me réjouit le coeur. Je suis de votre avis. Ma petite chronique n'est faite que pour réveiller les endormis de notre village. Ravie que ceux des villages
voisins s'y intéressent ! Désolée pour la réponse tardive, mais je mets ce blog à jour après quelques semaines pour que les Chaliférois continuent à fréquenter le site officiel du village.

Nicolas 11/03/2012 08:06

Bonjour,
Pour info, le bâtiment principal de la ferme fait l'objet d'un classement, mais je ne sais plus à quel titre. Il y aurait matière à polémiquer sur les inconvénients qui découlent d'un classement
car les contraintes associées dépassent de loin les avantages. L'aventure finit souvent mal pour le bâtiment...
La notion de "style Ile de France" me fait toujours bondir: comme dans toutes les régions, le style de construction "à l'ancienne" dépendait surtout des matériaux disponibles localement. par chez
nous, les gisement de gypse ont naturellement donné la priorité à l'enduit de plâtre, éventuellement teinté (à l'ocre, au charbon de bois...).
Il est heureux que les proriétaires de maisons individuelles puissent apporter des touches de couleurs à leur habitation, sans quoi nos villages seraient sinistres au possible. Chez nous, c'est
moche (Chessy, Serris... ne sont que des entassement de maisons identiques sans âme, ce qui révèle la mauvaise interprétation de "style Ile de France". Il n'y a qu'à s'éloigner un peu, en sud Seine
et Marne, pour trouver des centre-villes très colorés qui n'ont rien de choquant, au contraire, c'est ce qui fait qu'ils sont très appréciés et même mis en avant.
Pendant ce temps, certains continuent à préconiser l'uniformisation de l'impersonnel et du quelconque...