De la fête des grands-mères

Publié le par La Plume de Chalifert

Bonne-fete-grand-mere.JPG

Et les grands-pères dans tout çà ?

Le dimanche 6 mars, premier dimanche de ce mois qui sent le printemps, depuis quelques années l'on fête les grand-mères, qui le méritent bien. Toujours là pour rendre service à leurs enfants lorsque les instituteurs sont défaillants, si leurs petits-enfants sont malades, ou bien plus encore.

Il est bien normal qu'un jour spécial leur soit dédié au même titre que la fête des mères ou celle des pères.

Et les grands-pères me direz-vous ? Pourquoi n'ont-ils pas le droit d'être, eux aussi, célébrés au moins une fois l'an ?

Ce sont également eux qui participent à l'éducation de leurs petits-enfants, vont les chercher à l'école, les occupent quand ils ne sont pas eux-mêmes trop pris par leurs propres activités...

Il y a donc lieu, à mon avis, de les associer à cette fête et qu'ils reçoivent à leur tour plein de câlins et de bisous. Qu'y a-t-il, en effet de plus doux, surtout pour une personne d'un certain âge, qu'une petite joue d'enfant rebondie sur laquelle poser ses lèvres ?

C'est pourquoi je suggère à tous les grands-pères de ne pas, ainsi que le font peut-être leurs fils ou gendres, cultiver une barbe de trois jours. Aux grand-mères, alors que l'âge déplace leur système pileux, de bien veiller à garder un menton toujours bien lisse, et à tous... de sentir très bon !

Et alors, quelle fête quand les petits se jetteront à leur cou et se laisseront couvrir de baisers, se forgeant de merveilleux souvenirs pour l'avenir.

Une très joyeuse fête à tous !

La PlumeClipart image fourniture encrier plume

Publié le 25 février 2011 

Commenter cet article