De notre allée de cerisiers du Japon

Publié le par La Plume de Chalifert

Allee-cerisiers-11-avril-2.JPG

11 mars – 11 avril 2011 – Hommage aux Japonais

Il est de tradition au Japon, de guetter l'éclosion des fleurs de cerisiers et d'organiser pique-niques géants, concerts et feux d'artifice lorsqu'elles sont en pleine floraison. C'est alors un festival de beauté et de joie qui se répand dans toutes les villes et particulièrement à Tokyo où une avenue longue de plusieurs kilomètres, est plantée de ces magnifiques arbres dont les fleurs, hélàs, sont éphémères. Jusqu'à la chute gracieuse de leurs pétales, qui recouvrent alors les trottoirs d'un manteau neigeux, les TokyoÏtes se réjouissent ensemble de la venue du printemps.

Cette année, ils contiennent leur joie, trop submergés par le désespoir qu'ont engendré les tremblements de terre et le tsunami de Sendaï.

Chacun d'entre nous a planté dans son jardin, qui un cerisier, un chorète ou bien encore un cognassier du Japon. Ces arbustes ne cessent de nous étonner, chaque printemps, par leur beauté et l'abondance de leurs délicates fleurs.

Dans l'Allée Saint-Jacques, un petit passage conduit vers les tennis, entièrement planté de cerisiers du Japon. Malheureusement, certains ont péri et il n'en reste qu'un tronc et des branches desséchés.

Et si nous replantions ceux qui sont morts, et, en hommage aux Japonais qui ont péri dans la tragédie du 11 mars 2011, baptisions ce petit chemin « Allée de Tokyo, de Sendaï ou de Fukushima » ?

Je ne sais à quel point cette idée est réalisable, mais je suis certaine que notre maire ne refusera pas de se pencher sur la question.

Mes amis Naomi et Tak de Tokyo, de passage à Paris pour affaires la semaine dernière ont exprimé toute la gratitude du peuple japonais pour le moindre témoignage qui lui était adressé, qu'il soit conséquent ou tout simplement symbolique.

« Arigato » sekai no deko ni itemo !

Traduction : « Merci » où que tu te trouves dans le monde !

Naomi-de-Tokyo.JPGTak-de-Tokyo.JPG

La PlumeClipart image fourniture encrier plume

Publié le 11 avril 2011

 

Commenter cet article