De notre bilan éco-citoyen

Publié le par La Plume de Chalifert

Coccinelles.jpg

Que pouvons-nous faire ?

C'est avec grand plaisir que j'ai découvert dans ma boîte aux lettres le document « Mon bilan éco-citoyen » diffusé par notre municipalité.

J'ai donc décidé de cocher le maximum de cases dans l'une ou l'autre colonne, mais ai constaté que, pour certains gestes à adopter, il m'était difficile, voire impossible d'apporter une réponse.

J'aimerais bien m'inscrire à une AMAP ou aller faire la cueillette dans les jardins de Rutel, mais si je ne possède pas de véhicule comment faire car c'est un peu loin pour y aller à pied ! En revanche, je peux aller à la pharmacie de Chessy sans difficulté, tout au moins pour l'instant.

En ce qui concerne les coccinelles, point n'est besoin que je leur offre l'hospitalité car elles s'infiltrent chez moi sans y avoir été invitées.

Pour ce qui est des toilettes sèches, je réfléchirai à deux fois avant d'en installer car j'ai remplacé, il y a quelques années, la chasse à une vitesse par une à deux vitesses. Il ne faut quand même pas exagérer !

Il y a très longtemps que j'ai échangé mes ampoules normales contre celles à basse consommation, cependant, j'ai appris que ces dernières, contenant du mercure, étaient nocives pour la santé et non recyclables. Que faire ? Continuer à vivre dangereusement car on ne peut plus trouver les anciennes !

J'arrêterai là mon énumération car il y a d'autres sujets sur lesquels il y aurait encore beaucoup à dire.

Néanmoins, je suis viscéralement écolo et fais le maximum pour être à la hauteur comme la plupart des Chaliférois. (Pas tous hélàs !)

Ah, j'oubliais ! Je ne peux ramasser les déjections de Toby car mon chien s'appelle Martin en souvenir d'un facteur dont il a beaucoup aimé les mollets !

chien-facteur durable

 La PlumeClipart image fourniture encrier plume

P.S. Je pensais naïvement, et d'autres avec moi, que si je remplissais correctement le formulaire, je gagnerais quelque chose de la part de la mairie. En réfléchissant plus avant, et malgré nos carences, je crois que nous gagnons tout simplement l'estime de soi, ce qui n'est déjà pas si mal !

Publié le 14 mai 2011

 

 

 

Commenter cet article