De notre menu de fête

Publié le par La Plume de Chalifert

Menu-de-fete.jpg

Joyeuses fêtes à tous !

Vous avez encore quelques jours pour préparer le festin que vous servirez à votre famille la veille ou le jour de Noël.

Je suis certaine que vous avez relu « Les trois messes basses » d'Alphonse Daudet, et avez pu constater que, heureusement pour nos estomacs et notre ligne, les critères d'un repas de fête ont considérablement évolué depuis l'an de grâce mille six cent et quelque...

Si nous avons retrouvé quelques recettes d'antan et invitons à nouveau le chapon dodu à notre table, les grasses volailles, gibiers, cochons de lait et autres riches viandes ont disparu de nos assiettes, et c'est tant mieux.

L'on nous répète à l'envi que nous devons manger au moins 5 légumes et fruits par jour, bouger, éviter de grignoter en dehors des repas...

A l'occasion des fêtes de fin d'année, nous pouvons nous permettre quelques écarts, sans pour autant cesser de bouger, danser... Le progrès aidant, les consoles Wii sont là pour nous stimuler (tiens, une bonne idée de cadeau pour les paresseux !).

Je vous proposerai donc un menu simple mais délicieux. A vous de le réaliser. Ne vous fatiguez pas à chercher les « légumes oubliés » que l'on voudrait nous voir retrouver au prix fort. En effet, vos grands-parents ou parents ont-ils si bon souvenir des rutabagas qu'ils ont dû manger pendant la guerre ?

Après avoir dégusté – mais point trop – quelques amuse-bouche avec votre champagne-apéritif, je vous suggère :

En entrée : des lentilles à la crème de ciboulette avec un éclat de foie de canard poêlé.

Plat principal : chapon (le voilà !), ou pintade chaponnée avec son fagot d'asperges, lardé(e) accompagné(e) d'un carré de polenta aux marrons.

Quelques feuilles de salade aromatisées aux copeaux de fromage de brebis.

Et pour le dessert : l'incontournable bûche de Noël, mais... glacée aux trois parfums.

Je ne m'occuperai pas de votre cave, et suggérerai simplement, si vous le pouvez, de continuer avec le champagne tout au long du repas ce qui évite tout mal de tête.

Je vous rappelle que ces recettes sont à votre disposition. Il vous suffit d'en faire la demande en m'écrivant à chalifplume@gmail.com.

Le manuel du savoir-vivre bannissant le « bon appétit », je vous souhaite donc de faire

« Joyeuses ripailles » !

La PlumeClipart image fourniture encrier plume

Publié le 20 décembre 2010

Commenter cet article