Des plantations de l'automne

Publié le par La Plume de Chalifert

Pensees.jpg

Le temps des pensées, le temps de penser

Cette saison qui peut paraître triste à certains, est pourtant un moment privilégié dans l'année.

N'est-ce pas en automne que, délicatement, comme on le ferait pour un enfant au moment du coucher, chacun déshabille son jardin pour le préparer pour l'hiver ?

On dédouble les plantes vivaces qui ont profité du soleil de l'été pour s'étaler tout à loisir et que l'on offre à ses amis ou voisins de partager ou échanger.

On arrache, presque à regret car le temps a été clément et ils sont encore lumineux, les oeillets ou roses d'Inde, pour les remplacer par des pensées aux pétales de velours délicatement odorants. L'on protège d'éventuelles gelées les géraniums toujours en fleurs en les mettant à l'abri.

Dans certains massifs où les couleurs vives des plantes annuelles chatoyaient, on enterre, un à un, les bulbes des tulipes, des narcisses, des jacinthes... Attention toutefois à ne pas les planter à l'envers ! Quoique, j'ai connu quelqu'un qui avait mis la tête à l'envers à des jacinthes qui s'obstinèrent néanmoins à fleurir !

Après avoir nettoyé, soufflé les dernières feuilles d'or qui finiront leur vie dans un coin du jardin pour donner un compost de qualité, il ne reste plus qu'à attendre le printemps, sans pour autant hiberner comme les marmottes !

Avez-vous déjà imaginé ce qu'il se passe sous la terre pendant le long sommeil hivernal ?

Pensez-y lorsque l'hiver vous paraîtra trop rigoureux et vous aurez déjà un avant-goût du printemps.

La PlumeClipart image fourniture encrier plume

Publié le 10 novembre 2010

Commenter cet article