Des semailles et des moissons

Publié le par La Plume de Chalifert

Blé et Marguerites

Une promenade bucolique et... mélancolique

Tandis que les blés frissonnent sous la caresse du vent, ma plume me démange devant ce spectacle qui pourrait paraître banal et pourtant ne l'est en rien, tant pour sa beauté que par ce qu'il représente.

A l'heure où les épis gonflés de grains presque mûrs sont prêts à éclater, la vue du parc de Disneyland, à quelques kilomètres de là, m'effraie un peu.

Blé, épis 

Que restera-t-il de nos champs nourriciers et de nos prairies où paissent moutons et ânes si d'aventure Mickey parvient à les grignoter ainsi qu'il le fait depuis tant d'années de l'autre côté de la RN34 ?

Anesse-et-anon.JPG 

Alors que Chinois et Indiens, dépassés par leur démographie galopante, achètent l'Afrique tout entière pour la cultiver à leur profit, qu'adviendra-t-il, dans un avenir plus ou moins lointain, de nos fertiles plaines de Brie et de Beauce ?

Blé, ciel et marguerites 

J'aime à penser que le blé qui lève sur nos bonnes terres chaliféroises se retrouvera dans le pain que nous mangerons demain.

Blé, colza et chardons

Mais qui peut savoir, mondialisation oblige, s'il ne sera pas envoyé à l'autre bout du monde ?

Quelle chance pour ceux qui le dégusteront !

La PlumeClipart image fourniture encrier plume

Publié le 20 juillet 2010

Commenter cet article