Des sujets qui fâchent

Publié le par La Plume de Chalifert

Feuille-de-taxes.jpg

Ni politique, ni religion

Dans les dîners en ville, si l'on veut être bien poli, il est de bon ton de ne pas aborder les sujets qui fâchent : la politique et la religion. Néanmoins, ce qui était valable autrefois ne l'est certainement plus aujourd'hui où nous sommes nourris à la culture Internet.

Toutefois, il est un sujet délicat et récurrent dans nos conversations, dont tous, et particulièrement nous, habitants de Chalifert, avons à souffrir : les impôts et les taxes !

Nous avons tous remarqué combien leur courbe ascendante était devenue vertigineuse, mais nous n'allons pas manifester dans la rue celle-ci étant déjà suffisamment encombrée.

Les agents immobliers qui évaluent nos biens de temps en temps, prenant en compte la proximité des gares TGV et RER qui leur donnent de la valeur, nous annoncent des prix qui auraient de quoi nous réjouir, excepté s'ils nous font basculer dans la tranche soumise à l'ISF.

Toutefois, et le problème est plus grave, j'ai entendu dire que certains retraités (les chanceux !) qui aimeraient quitter notre petit village pour continuer leur vie sous des cieux plus cléments, ne pouvaient vendre leur maison, les éventuels acquéreurs étant rebutés par les taxes y afférant !

Devons-nous nous réjouir de les garder plus longtemps avec nous ?

La PlumeClipart image fourniture encrier plume

Publié le 21 octobre 2010

Commenter cet article