Du livre numérique

Publié le par La Plume de Chalifert

Livre-electronique.jpg

Dans la hotte du père Noël ?

Bien que l'ogre Google ait décidé de numériser tous les livres de la planète et de les rendre téléchargeables (et a été condamné récemment pour avoir numérisé illégalement des extraits de livres), il semblerait que ce nouveau moyen de lecture ne soit pas l'un des cadeaux que le père Noël emportera dans sa hotte cette année. Rigide, ou même souple pour ressembler un peu plus à son ancêtre, et même s'il peut contenir plusieurs ouvrages à la fois, il ne remporte pas encore tous les suffrages. Une autre aspect non négligeable : son coût qui tourne autour de 250 euros !

Quoi de plus agréable, en effet, que de se laisser aller à l'achat d'impulsion d'un livre dont on a entendu vanter les mérites, d'en feuilleter les pages une à une, le doigt légèrement humidifié, de le lire, l'annoter, puis le ranger dans les rayons de sa bibliothèque en sachant qu'on pourra l'y retrouver si l'envie nous prend de le relire un jour ?

Aujourd'hui, il n'est plus besoin de séparer les pages au coupe-papier, l'encre ne salit plus les doigts, mais il y a toujours le plaisir du toucher du papier que ne peut remplacer le livre numérique, fut-il digital.

Il est vrai que ce dernier, même s'il est assez lourd, l'est moins que certains pavés de plus d'un kilo, difficiles à lire au lit, ou à emporter dans son sac à main ! En effet, l'on n'a pas toujours envie d'attendre la version « Livre de Poche » pour lire un ouvrage.

C'est pourquoi les bibliothèques municipales ont encore de beaux jours devant elles pour tous ceux qui aiment lire et même pour ceux qui, tout en n'étant pas possessifs, s'ils prêtent volontiers leurs livres, ne sont pas prêts à les abandonner sur un banc enneigé ! 

                                                                    *** 

Publié le 15 janvier 2010

Commenter cet article