Du mystère de la tour Taratte

Publié le par La Plume de Chalifert

P1230223.JPG

Rêve ou réalité ?

Notre village, qui n'a rien d'extraordinaire, possède cependant une curiosité qui excite celle de bien des gens, la tour dite : tour Taratte. D'une architecture incertaine, construite dans les années 50 par une famille plutôt mégalomane, ce bâtiment est situé à un emplacement que doivent convoiter bien des agents immobiliers.

De pierre, de plâtre et de brique et de broc, elle offre, à son sommet, une vue à 360° sur toute la vallée de la Marne, les villes d'Esbly et même de Meaux par temps clair.

Qui ne rêverait de pouvoir, telle soeur Anne, y scruter l'horizon et admirer l'herbe qui verdoie, le soleil qui poudroie et se reflète dans le miroir de la rivière ?

Aurefois, la tour était entourée d'un épais mur de buissons et de ronces qui la rendaient mystérieuse dans l'imaginaire des enfants. Maints petits garçons auraient aimé franchir cet obstacle, l'épée à la main, sur leur fier destrier, afin de délivrer la belle au bois dormant (qui ne pouvait que se trouver au sommet de cette tour) du sort que la mauvaise fée lui avait jeté.

C'est ainsi que certains et certaines plus courageux que d'autres, eurent, en frissonnant et en s'égratignant, la joie de franchir le pont-levis et de pénétrer dans cette zone interdite. A l'époque, ils découvrirent que chaque fenêtre était en fait un vitrail représentant un membre de la famille Taratte. Ceci n'est plus vrai aujourd'hui, les vitraux ayant été vandalisés depuis longtemps, et la tour ouverte à tous les vents.

Surtout ne klaxonnez pas en passant près de la tour ! La belle y dort peut-être encore enveloppée de courants d'air...

La PlumeClipart image fourniture encrier plume

Publié le 18 septembre 2010

Commenter cet article